A l’ancre à Camarinas

Le 5 août, nous remontons l’ancre et filons vers le large. La houle est tombée et le vent est là ! Il fait beau et bon. Ces quelques milles nous (me) réconcilient complètement avec la mer car nos conditions de navigation sont vraiment au top pour ce coup-ci ! Renaissance trace sa route tout en légèreté. Nous sommes au près et notre coque avance bien.

Nous doublons le Cap Villano et ses éoliennes au portant après avoir vus nos premiers dauphins ! Quelques individus sont venus nous voir mais ne sont guère restés longtemps…

Nous nous avançons dans la grande ria, passons Muxia et prenons la direction de Camarinas pour un mouillage bien abrité. Aucun soucis pour le trouver ; on peut mouiller à peu près partout ici. Renaissance se rapprochera de Punta Lingundia, au nord-est de la ria. Nous retrouvons les bateaux habituels que nous suivons plus ou moins et qui descendent comme nous, beaucoup beaucoup sont hollandais ou allemands. On retrouve aussi les deux autres Westerly (oceanlord) mouillés pas bien loin de Renaissance.

On ne descendra pas du bateau ce coup-ci, arrivés tard et voulant partir tôt demain pour la nav’ qui nous fera passer le Cap Finisterre. Et puis bon, la douceur de Camarinas et son si joli décor, on connaît déjà un peu… :)

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • cyril gallizia

----------Articles similaires:----------

Un commentaire pour “A l’ancre à Camarinas”

  1. Messines dit :

    avez vous bien reçu mon sms pour la toiture ?
    peut-on rabaisser le tuyau du poële ? j’ai besoin d’une réponse avant lundi

    vous souhaite à nouveau un très bon vent pour la suite
    bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *