Archives du mois de février, 2011

Le safran pleure toujours

Bon, premier constat : Le safran est plus atteint qu’on ne le pensait !

Ensuite, la chose est apparemment ancienne puisqu’on peut apercevoir que certaines bulles ont déjà été ouvertes et rebouchées…

Et enfin dernier constat, mais que c’est long ! Ces cloques d’osmose prennent leur temps pour sécher !

Ah osmose, un nom plutôt sympa pour un phénomène qui prend le chou.

Et ça perce, et ça attend qu’ça sèche. Et qu’c’est toujours pas sec alors ça agrandit les bulles et ça re-attend… Et ça suinte toujours l’acide acétique et la flotte… Maintenant, on a une vrai petite marre de vinaigre parterre !

Grande question, le safran sera-t-il sec pour le traiter avant la remise à l’eau du bateau ?

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • le safran du voilier

Nettoyage du mât

Ce week-end, un chouette boulot m’attend… Hum, que je m’en réjouis d’avance !

Je vais m’abstenir de me lancer dans une description de l’état du mât, je pense que les photos sont suffisamment parlantes. Il est juste crade ! Et c’est à moi que revient l’honneur d’y remédier.

Reste plus qu’à trouver les bons aidants.

Sur le net, lorsqu’on cherche quels sont les produits à utiliser pour nettoyer un mât en alu anodisé, on trouve de tout et du n’importe quoi. Nettoyant à tout faire, lessive en poudre, liquide vaisselle, sable fin, lessive Saint Marc, acétone, gasoil… J’ai déjà commencé le travail avec un nettoyant quelconque et du liquide vaisselle, sans illusions, pas de grande efficacité !
C’aurait été la même avec uniquement de l’eau claire et le rendu n’est pas impec.

Après-demain donc, c’est armée d’une superbe éponge et de lessive Saint Marc que je tenterai d’anéantir du mât ces quelques années de crasse et de pollution ! :)

Et si résultat bof, nettoyant alu voiture ?

Verdict ! Bon ça va…

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • coment nettoyer l alu anodise mat bateau

Dégueuli de rouille…

Le safran fait de l’acné

Grattage de l’antifouling du safran… Qui sautait presque tout seul à certains endroits. Tiens, v’là des petites bulles à la douce odeur de vinaigre ! On en dénombre une dizaine réparties de part et d’autre.

But du nouveau jeu : percer ces cloques d’osmose, les creuser jusqu’à la partie saine, rincer et laisser sécher !