Archive pour le tag intérieur Tag

Bamboumania

La fois dernière, j’disais qu’on ne savait pas encore ce qu’on allait mettre comme fond de placard dans la cabine arrière…


Bon bah on a trouvé et ce sera du bambou !

Habillage aéré, léger, joli… Et tout le reste. Bref, on aime et on refait la même que pour le carré car plutôt satisfaits nous en sommes.

L’entourage est également en bambou, récup’ du plancher de la maison de Vares…

Bon chef, y’a plus qu’à !

Sauvez un bambou… :o)

 

 

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • sauvez un bambou mangez un panda
  • sauver un bambou mangez un panda
  • sauvez un bambou
  • sauver un bambou

Cabine arrière en chantier

Au boulot, cette fois-ci on revoit l’aménagement en long et en large de la cabine arrière.

En effet, en tant que cabine principale, elle n’apparait pas assez fonctionnelle et souffre d’un problème d’humidité du à la mauvaise qualité de son isolation.

En route, nous voilà donc partis pour tout démonter et pour re-nettoyer la coque.

Le but de ces travaux est d’abord d’élargir la cabine en laissant plus d’espace ouvert. Avant, nous étions étouffés car entourés d’un « bloc », bloc constitué par les façades des anciens placards. Endroit assez clos du coup où il ne faisait pas bon ranger ses vêtements malgré la place indéniable. Condensation et moisissures nous ont trop longtemps accompagnés.

Temps révolu, nouveaux rangements !

Collage des tasseaux afin de pouvoir y fixer les futurs vaigrages et isolation de chaque partie avec réflecteurs alu !

Moins cloisonnés, on respire déjà un peu plus…

Ha, des petits trucs en plus viennent à nous… Spots de lecture, prise allume-cigare (pour dormir avec le GPS), disjoncteur panneau solaire et interrupteur éolienne…

Fixation des vaigrages, création des nouveaux espaces de placards et premier habillage des fonds…

La suite au prochain numéro !  :)

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • habillage cabine bateau
  • vaigrage voilier

Aujourd’hui, je m’habille de moisi

L’hiver terminé, la guerre contre l’humidité a été déclarée !
(Bon je confesse que la bataille ne fut pas si éreintante que cela car pratiquement gagnée juste grâce au beau temps dehors…)

Bon passons. Cet hiver, l’intérieur du voilier en a quelque peu souffert. Deux problèmes majeurs sont alors apparus : le manque d’isolation et la condensation dans les placards.

Premier souci qui s’est présenté à chaque endroit ou l’isolant faisait défaut et qui résulte tout simplement d’une rencontre chaud – froid. Cette différence de température a entraîné de jolies petites gouttes suintant alors sur tout le vaigrage concerné. Ce dernier n’appréciant guerre ce traitement, il décidera sûrement plus tard de se décoller… Et tant mieux, il sera ainsi arraché par le capitaine qui réfléchis déjà par quoi le remplacer.

Ensuite, les placards ! Ceux de la cabine arrière sont trop clos, l’air ne circule pas comme il faut. Je précise aussi que c’est la cabine dans laquelle nous dormons ; ce qui rajoute à chacune de nos respirations un pourcentage d’eau dans l’air ambiant. Un simple manque de ventilation permet de donner la vie à une petite quantité de moisissure. Et lorsque vous vous souvenez que ce pull si confortable est rangé tout au fond de ce placard et que vous avez décidé aujourd’hui de le porter… Bah il vous faut accepter de revêtir un lot de champignons avec !! Pas très ragoûtant tout ça. Et puis pas très sain non plus…

Les solutions toutes simples sont alors de tout bien isolé, de permettre l’aération des placards (et de tout ce qui est fermé par la même) en créant des voies d’air entre eux par exemple, de ventiler le bateau le plus souvent possible, d’avoir un chauffage qui assèche l’air mais pas trop, d’installer des extracteurs… Futur investissement ? Par contre, petit point positif, nous n’avons pas vraiment eu à subir les effets de la literie humide, sûrement est-ce du au fait d’avoir des lattes sous le lit.

Par contre, malheur à vous si avez omis d’ouvrir un hublot pour faire bouillir l’eau des pâtes hum… et malheur également si vous n’avez pas d’autre choix que de transformer le carré (voir tout le voilier) en un séchoir géant un jour de lessive. Bien sur depuis une semaine il faisait beau et vous n’avez pas jeté un œil sur la météo, maintenant la pluie tambourine le pont…

Petites astuces aussi : emballer les vêtements qui ne servent pas en ce moment et autre blanc dans des sacs en plastoc sous vide comme il montre dans les téléshop… Ils sont pratiques, étanches, protecteurs, gain de place ; bref ils ont tous les avantages ! Et pourquoi pas aussi rajouter quelques sachets absorbants de silice (silicagel par exemple) dans les endroits les plus réfractaires…

Bon j’arrête là pour les pubs !

Le tableau électrique change de look

… et la table à carte aussi !

Jean-Rémy s’est lancé dans la délicate tâche de revoir l’électricité du voilier et puis surtout, d’organiser un peu tout ça !
Les anciennes portes en bois se sont transformées en plexi noir ! Le prolongement de la table à carte, qui était un lieu de fourre-tout pour fils et cables en tous genres, a lui aussi reçu son plexi. Tant mieux, je me désespérai un peu que cet endroit ne soit pas fermé…
Des petites leds s’allumeront quand les interrupteurs seront en mode marche… afin d’éclairer les étiquettes que l’on doit refaire.

Le chef y a passé du temps, et c’est vrai que ça rend pas mal. Moi j’ai découvert tout ça en arrivant le week-end mais j’avais quand même eu le plaisir de jouer auparavant avec le fer à souder (bon j’avoue pas longtemps avant qu’il commence à m’exaspérer…)

Une petite lampe a trouvé place près de la détraquée (qualificatif pour la station météo) ainsi qu’un « appareil-qui-compte-l’énergie-du-voilier-et-ses-pertes ».

Il ne reste plus qu’une porte en bois qui ignore encore ce qu’elle va devenir…

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • tableau électrique voilier
  • tableau electrique bateau
  • etiquette tableau electrique
  • tableau électrique de voilier