Archives pour la catégorie 'Préparatifs'

Bidons de survie

Avant le départ n°2, révision de tout l’équipement du bateau et donc du matos de sécurité contenu dans les bidons de survie…

Puisque j’ai le nez dedans et puisque je n’avais rien posté sur le sujet avant le départ n°1 d’Hendaye, voici les petites choses que l’on a décidé de prévoir au cas ou il faudrait abandonner le bateau et sauter dans la survie… En fait, c’est lorsque nous avions assister à la révision de notre radeau l’année dernière que l’on avait pris conscience qu’on comptant uniquement sur ce dernier, nos chances de survie étaient… nulles ridicules minimes ! Du coup, parce que je suis un peu du style à tout prévoir et parce je pense que ce n’est pas une fois qu’on a les pieds dans l’eau qu’il faut se demander quoi embarquer, on a envisagé de prendre quelques suppléments… Donc notre plan « d’évacuation » comporte notre fabuleux radeau de survie Plastimo, deux bidons de survie étanches, un jerrican de 20L d’eau et deux sacs souples pour embarquer au tout dernier moment le matériel qui nous sert couramment en navigation…

Chaque bidon/sac comporte un bout muni d’un mousqueton afin d’être crocher directement là ou il faut, histoire de ne rien perdre en route… Pourquoi deux bidons ? Pour ne pas les remplir à raz bord et pour assurer leur flottabilité ! ;)

Ça vaut c’qu’ça vaut mais c’est cadeau !  > Inventaire bidons de survie + blabla // Évacuation dans le bib

Les 2 bidons bien fermés, direction la plage arrière…

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • voilier Dyade

A la veille du départ

Bon bah on y est ; c’est notre dernière soirée à Hendaye ! Demain nous larguons les amarres direction l’Espagne !

Pas de point d’atterrissage, on verra au feeling. En tout cas, ce sera une petite nav’ pour se remettre doucement dans le bain même si le capitaine voudrait qu’on soit au moins à Castro Urdiales. Je comprends, pas envie d’avoir l’impression de piétiner mais bon en bateau on est souvent trop ambitieux.

Sinon je crois que nous ne réalisons pas tout à fait que c’est pour de bon et surtout que c’est pour maintenant. « Le grand départ ». On en parle tout de même depuis quatre ans ! Et voilà que ça se concrétise ! Renaissance est enfin prêt. L’avitaillement est fait ; nous avons prévu 3 mois de bouffe et curieusement des coffres sont encore vides ! Le plein d’eau est à faire et nous embarquons 100L supplémentaires en bidon de 20L. Reste encore le plein de carburant…

A la veille du départ, on appréhende un peu mais en même temps, on est super pressés ! Bah oui mince, non on ne part pas au bagne mais sous les cocotiers non de non ! Happy smile ! :)

Merci pour vos messages et on vous racontera tout ça !

Bon voyage à Dyade et à Freevol qui partent également d’Hendaye…

Aller hop, c’est parti ! (avec la voix de Mario)

Point paperasse

Ohoh c’est un grand jour ; ma mise en disponibilité commence officiellement aujourd’hui ! Quand je repense au boulot, je me dis que finalement tout s’est bien goupillé. J’ai donc été titularisé début avril et ma demande de dispo pour un an a été acceptée sans soucy… Miracle j’ai même pu poser mes jours de congés non pris des années précédentes ! Cool… Mais tristounet de quitter le service… :)

JR quant à lui ne travaille plus non plus depuis maintenant quelques temps. Voilà pour le côté boulot !

Tiens, j’en profite aussi pour lister un peu toutes les démarches papiers ou autres que nous avons effectué en vue du départ…

  • Faire les passeports
  • Demander un permis de conduire international (gratuit et rapide)
  • Envoyer un mail santé au CCMM (fiches perso, pharma… et descriptif du voyage)
  • Se mettre à jour sur l’ANFR (nouveau matos embarqué, les contacts téléphoniques de secours et descriptif du voyage dans la rubrique concernée)
  • Demander sa couverture de santé européenne (gratuit, se fait rapidement en ligne sur le site de la sécu pour peu qu’on ait un code Ameli…)
  • Demander un code Ameli pour JR ! :)
  • Faire les démarches pour stopper nos abonnements téléphoniques (orange et sfr en les appelant, Bouygues en LRAR. Effectif sous 10 jours donc à partir de lundi, nous ne sommes plus joignables.)
  • Arrêter les mutuelles  (en LRAR)
  • Effectuer les deux tests de notre balise de détresse
  • Demander l’activation du téléphone satellite et faire des essais sms, appels et gribs
  • Mettre à jour l’ordinateur de navigation
  • Expertiser le bateau
  • Faire des devis pour une assurance Antilles ou monde
  • Revoir l’assurance actuelle du boat
  • Déposer la voiture à Vares (on la garde)
  • Faire les démarches pour stopper l’assurance ?
  • Imprimer les guides nautiques papiers
  • Faire un petit mémo pour l’utilisation de la VHF
  • En créer un autre pour les numéros de téléphone importants à garder à porté de main (Cross Griz-nez, CCMM, famille…)
  • Détailler la procédure d’embarquement dans la survie
  • Faire le listing de l’avitaillement
  • Sauvegarder tous nos papiers/documents importants sur deux DVD. Un qui reste à terre et le deuxième pour le bidon de survie. (copie de passeport, de vaccinations, papiers du bateau, santé, ribs, diplômes…)
  • Vacciner le matou et récupérer son passeport
  • Faire opposition pour ma carte bleue égarée (quelques jours juste avant le départ sinon c’est pas drôle hum !) et attendre la nouvelle ; ce qui nous retarde un peu !

Retour à l’eau

Séjour sur zone technique terminé ! Nous venons tout juste de remettre le bateau à l’eau. Ces derniers jours ont été bien occupés. JR s’est chargé de changer la bague hydrolube. Ce fut un peu galère pour réussir à sortir l’hélice mais finalement avec un arrache-… un peu plus costaud ça a fonctionné. Changement également des anodes. Pendant ce temps, je me suis occupée de la coque. Pour la déjaunir, nous l’avons frotter avec de l’acide oxalique. C’est tout simple, on laisse poser un peu et on rince à grande eau. Petite déception en observant le résultat… Mouai, c’est mieux mais c’est toujours crado quoi. Faut dire qu’à certains endroits, le gelcoat est décoré de pas mal de rayures et de trainées dégueu bien incrustées… La solution qui a bien marché c’est de passer les tâches récalcitrantes de la coque à l’acétone. Le résultat est beaucoup mieux ! Bon il reste quelques traces mais c’est acceptable pour ses 30 ans… Ensuite JR passera la lustreuse avec de la cire de protection pendant que je m’occupe de l’antifouling… La coque retrouve de l’éclat ! Primaire et matrice dure pour la chaise d’arbre et pour l’hélice…

Gros nettoyage du boat et visite de l’expert ce vendredi matin. Les coffres n’étant pas vides, JR reste avec lui pour permettre d’avoir accès à ce qu’il veut voir. Pleins de photos après, un coup d’oeil aux factures plus tard, et c’est fini. 1h30 en tout, rapide ! Verdict (positif !) quelques jours plus tard…

Remise à l’eau et direction le ponton sud ! Bon anniversaire capitaine :)