Archive pour le tag électricité/énergie Tag

Le tableau électrique change de look

… et la table à carte aussi !

Jean-Rémy s’est lancé dans la délicate tâche de revoir l’électricité du voilier et puis surtout, d’organiser un peu tout ça !
Les anciennes portes en bois se sont transformées en plexi noir ! Le prolongement de la table à carte, qui était un lieu de fourre-tout pour fils et cables en tous genres, a lui aussi reçu son plexi. Tant mieux, je me désespérai un peu que cet endroit ne soit pas fermé…
Des petites leds s’allumeront quand les interrupteurs seront en mode marche… afin d’éclairer les étiquettes que l’on doit refaire.

Le chef y a passé du temps, et c’est vrai que ça rend pas mal. Moi j’ai découvert tout ça en arrivant le week-end mais j’avais quand même eu le plaisir de jouer auparavant avec le fer à souder (bon j’avoue pas longtemps avant qu’il commence à m’exaspérer…)

Une petite lampe a trouvé place près de la détraquée (qualificatif pour la station météo) ainsi qu’un « appareil-qui-compte-l’énergie-du-voilier-et-ses-pertes ».

Il ne reste plus qu’une porte en bois qui ignore encore ce qu’elle va devenir…

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • tableau électrique voilier
  • tableau electrique bateau
  • etiquette tableau electrique
  • tableau électrique de voilier

Méga problème de jus

Stress, démoralisation, énervement, raz-le-bol… Courage au loulou…

Tout a commencé hier soir ou ce matin à 2h30, le petit frigo Waeco ne marchait plus ! Non, en fait, ça remonte à cette installation du traitement des eaux noires. Ce Lectrasan qui refuse de fonctionner… Et ce malheur de ne pas avoir de notice d’utilisation. En supposant et d’après l’ardue lecture d’un manuel anglais, le voyant rouge continuellement allumé traduirait une tension de fonctionnement insuffisante. Oui mais ? Il y a également un bug avec le pilote automatique qui bloque bien la barre en mer mais qui ne suit pas très précisément la trajectoire demandée et qui décroche rapidement…
Ensuite cette histoire de frigo qui nous tombe dessus ! C’est la cata. Le chef a passé sa journée a tenté de comprendre le pourquoi du comment, à s’énerver et à insulter ses circuits électriques, croyant à chaque anomalie découverte avoir mis le doigt sur la source du problème. Bidouillant dans ses fils, Jean-Rémy a tout repris avec un désir grandissant de tout envoyer balader.

Mais non, aucune solution pour remédier à ce dysfonctionnement pour le moment.
Bon le petit frigo marche avec le chargeur de batterie, bon on a le deuxième, bon ce n’est pas une catastrophe énorme en soi ; cela reste surtout un problème anormal et incompréhensible pour le moment !

Et je crois bien qu’un des deux vacanciers qui débarquent dès demain sur le voilier va être gentillement convié à revoir ses notions d’électronique et ses lois d’électricité… :)

Elle est des nôtres

Petite éolienne a grimpé sur son pied…

Oui petite éolienne ne traîne plus dans la coursive. Jean-Rémy l’a installée sur son mât et il a consolidé sa fixation par des cordages. Ces derniers seront remplacés par des tubes en inox un peu plus tard.

Elle semble plutôt bien se porter et elle ronronne relativement silencieusement. De l’extérieur, elle est inaudible mais de la cabine arrière, c’est tout autre chose. Ainsi, la première nuit avec elle ne fut pas des plus calmes. Quand elle est productive, on l’entend assez fort mais cela peut-être un problème pour s’endormir.
Bon, c’est toujours moins pire que le ronflement de l’homme barbu ! :)

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • éolienne pour voilier

Un vent peu rassurant

Gros gros coup de vent !

Hier et cette nuit, le vent a beaucoup soufflé. Se renforçant le soir, il a fait trembler tout le bateau avec ses 35 noeuds ! Chaque bruit inhabituel pouvait laisser présager une catastrophe. Les haubans, les pare-battages ainsi que les amarres claquaient dans un sinistre bouquant. Les mâts sifflaient également… Renaissance et les autres bateaux autour de nous se dandinaient fortement sur place. Moi, j’en avais même attraper la barbouille !
Mais heureusement, Jean-Rémy s’est fait très rassurant avec des phrases du genre : « Il y a des pare-battages de l’autre côté ? Parce que si les amarres elles pètent … » et n’a pas trouvé meilleur temps pour installer le mât de l’éolienne ! Même pas peur mdrr !

null