Dans le repaire de Nelson

English Harbour est une petite baie étroite et sinueuse particulièrement bien protégée et invisible du large. Deux avantages qui en ont fait le principal bastion anglais de toute la Caraïbe du temps de l’amiral Nelson… La vieille base navale est maintenant devenue un site touristique ainsi qu’un haut lieu du nautisme notamment grâce à l’installation d’une marina luxueuse sur le site. Heureusement, il est toujours possible d’y mouiller son ancre !

Deux possibilités, au fond dans la mangrove ou devant la petite plage de Freeman Bay tout à l’entrée. Pour nous, ce sera l’eau claire et la facilité ! La tenue y est très bonne mais le mouillage est vite surchargé. Gaffe à l’évitage la nuit ; le vent tombe et les bateaux fraternisent et se tapent même parfois la bise ! :)

Le lendemain, nous partons faire nos formalités d’entrée tout en visitant le très emblématique Nelson Dockyard. C’est impressionnant comme il y a foule, nous croisons énormément de personnes, groupes en visites avec guides, appareils photo et caméscopes allumés partout, on se bousculerait presque. Les vieux bâtiments d’époque sont bien restaurés et l’ensemble est assez sympathique avec une évidente touch’ so british.

Anciens quartiers…

Un beau travail de charpente ?

Ancienne cale…

Les formalités se font en cinq minutes et l’accueil est indifférent. Le système Eseaclear facilite effectivement la paperasse et nous évite de remplir les trois ou quatre documents habituels. Grâce à notre numéro de dossier, ils impriment le tout et nous n’avons plus qu’à signer, à présenter les passeports et à passer à la caisse ! En $US ou $EC ? Et bah en dollars Est Caribéens, c’est bien la monnaie du pays non !!? Donc nous avons déboursé 88 $EC (25euros) et ouf, pas de visite vétérinaire obligatoire et payante pour Yoda ! En effet, nous avions initialement hésité à la déclarer aux douaniers car certains équipages avaient du passer par la case Véto en arrivant à Antigua. Finalement no soucy ! De toute façon, ils n’ont même pas pris la peine de lire le dossier imprimé…. Merci Freevol au passage pour les infos ! ;) NB : Et si vous n’avez pas fait Eseaclear avant d’arriver, c’est possible dans l’office qui jouxte les customs-immigration, quelques ordi sont consacrés à cette tâche…

Antigua est une destination mondialement connue pour le yachting haut de gamme (avec entre autres deux grosses régates célèbres) et ce sont d’énormes embarcations que nous découvrons amarrées sur les docks.

On s’en doutait car la nuit dernière, nous avions déjà noté que la plupart des feux de mouillages dans le port étaient rouges au lieu de blancs… Ah oui, c’est pour les avions !

Voyez donc quelques photos des monstres :)

C’est moi qui ai le(la) plus gros(se) !

Nacelle pour grimper au mât !

Rois des champignons satellites !

Petite annexe (certainement plus confort que notre piscine flottante !)

Longueur de cette bôme !

Oulala mais il reste quelques saletés sur la coque ! Ah non ouf, c’est le reflet de l’eau ;)

----------Articles similaires:----------

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *