Portsmouth

Peu de temps après, nous sommes partis nous balader dans les rues de Portsmouth, gros village animé et bruyant qui est en fait la deuxième localité de l’île.
Tour à tour française et anglaise, la Dominique est aujourd’hui un état indépendant depuis 1978 faisant partie du Commonwealth. Elle compte environ 72.000 habitants dont 3.000 ici à Portsmouth. Cette ville était initialement prédestinée pour être la capitale de l’île mais comme, la malaria et la fièvre jaune sévissaient dans le coin, c’est Roseau au sud qui a été finalement choisie. Ca parle anglais bien sûr mais surtout un créole qui tire sur le français, bien pratique car je dois avouer que nous ramons un peu !

(Actuellement lorsque que je cherche mes mots, c’est l’équivalent espagnol qui me vient automatiquement en premier rrr ! Peut-être est-ce due aux quelques recherches que j’entreprends en ce moment sur Cuba et sur la République Dominicaine… nos futures escales ??)

Plus au sud, dans la banlieue chic de Picard, on trouve curieusement une faculté américaine, la Ross Medicine University, qui a la particularité d’être la moins chère des États-Unis. Elle compterait près d’un millier d’étudiants qui logent principalement dans les hôtels et les appartements voisins. Je ne sais pas si ces mêmes étudiants sortent beaucoup de leur campus armé de barbelés et truffé de vigiles à tous les points d’entrée, mais nous ne croiserons aucunes têtes d’américains en dehors de leur enceinte durant notre balade. Faut dire que leur cursus universitaire comprend plusieurs années d’études à plus de 15.000 $US le semestre. Sachant que le salaire moyen dominiquais est de 500 $US, il y a effectivement choc culturel et social !
Bon, j’imagine qu’il y a bien quelques retombées économiques profitables aux locaux et à la Dominique…

Maison de Portmouth…

Appartements confort Picard…

Nous avons eu un peu de mal à regagner la plage car l’université, les hôtels et leurs zones de Private Property s’étendent sur plusieurs km de long et interdisent ainsi aux étrangers l’accès direct au littoral.

Accès direct sur la plage…

Prince Rupert Bay

Là, il est temps de se cacher…

Et là, bah même sous les palmiers et cocotiers, on est trempé !

Comme nous étions le week-end et que nous ne voulions pas payer de taxes d’overtime, nous ne nous sommes présentés aux officiels que le lundi matin pour faire nos démarches d’entrée dans le pays. En mauvais hors-la-loi, on s’est alors fait taper sur les doigts puisque nous avions dépassé les 24 heures de délai pour effectuer les formalités ! Bon, c’était mérité et nous étions effectivement en tord il faut le dire. Conciliants, ils nous ont quand même fait nos papiers sans amendes ou quoi supplémentaires. A savoir que malgré que ce soit anglais et que les pays anglais sont souvent très chiants tatillons, la Dominique a récemment facilité toutes ces démarches administratives afin de promouvoir le tourisme sur l’île. Donc ici, on peut faire l’entrée et la sortie en même temps et au même bureau pour un séjour de moins de deux semaines et cela coûte… 10 minutes de temps et 10 $EC, soit moins de 3 euros !

Alors oui oui, z’avez raison, on aurait pu faire un effort rooo… :)

----------Articles similaires:----------

Un commentaire pour “Portsmouth”

  1. Gwendal dit :

    Une université de médecine américaine privée à la Dominique avec un millier d’étudiant alors qu’il ne doit y avoir que quelques hôpitaux dans l’ile ? Bizarre…
    Et si en plus ils squattent les plages !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *