Mouillage port de Leixoes, l’anti-escale

Si vous projetez de visiter la côte portugaise en bateau, vous pouvez carrément oublier cette escale sauf si vous rechercher le côté  pratique pour visiter Porto. Ou bien, un port facile d’accès et protégé par tous temps…

Nous sommes donc repartis de la ria ce matin après avoir slalomer entre de nombreux pêcheurs qui squattaient tout le chenal.

Après une nav’ trop naze, toujours brumeuse, toujours au moteur et toujours sans soleil, nous sommes parvenus au port de Leixoes après 32 milles de route. Oui, on progresse doucement en ce moment mais la météo n’est pas aidante du tout…

Leixoes, c’est donc un grand port de commerce tout gris et qui pue le pétrole et la fumée. Nous décidons de nous mettre au mouillage dans l’avant-port dans un petit angle où nous ne gênons personne. Nous sommes une demi-douzaine sur ancre, beaucoup d’étrangers.
Renaissance peut observer autour de lui une digue taguée, des gros cargos, une cuve à pétrole et des containers. Super le décor ! En plus c’est relativement bruyant car un des cargos fera tourner son moteur ( ?) toute la nuit. On se sent enfermé et on regrette de ne pas avoir fait quelques milles de plus pour rejoindre Povoa de Varzim. Arf.

Nouvelle boule de mouillage faite à l’arrach’ ! L’autre s’est envolée…

Demain, après avoir fait le plein de gasoil, nous partirons pour 65 milles afin de gagner enfin l’Espagne avec du vent de sud, oui oui ce vent qu’on attend depuis un bon moment hourra ! Nous avons vraiment hâte d’y être, le Portugal et sa météo… ça commence à être lassant tout ça !

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • Port of Leixões mail

----------Articles similaires:----------

2 commentaires pour “Mouillage port de Leixoes, l’anti-escale”

  1. ydikoi dit :

    le souvenir de novembre dernier que j’ai de Leixoes, c’est que la marina offre au moins cet avantage là : tu es (relativement) bien protégé du bruit (mais pas des odeurs :s).

    et dommage que vous n’ayez pas eu 24h pour faire une escapade à Porto, c’est vraiment superbe

  2. Christelle dit :

    Ouai c’est vrai qu’c’était speed ces vacances quand même mais bon, budget pas trop étirable…

    Si vrai futur départ il y a, le temps suivra ! Fin on espère parce qu’à lire les bouquins de voileux qui sont partis en tour du monde, béh ils ont toujours la contrainte du temps ! Rrr, la
    véritable liberté serait de pouvoir s’affranchir de cette dernière…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *